Les ripoux

default image

Il y a des années quand j’ étais dedans à fond, à 5 g d’héro par jour, je voyais souvent les stups, la BAC, et même d’autres services venir et se servir la source au foyer Sonacotra de Nice… Exemple.

Un jour de « crise », la panne d’héro, tous les dealers attendaient la marchandise quand un Tunisien fraîchement arrivé a pris le risque de « servir »… Quelques un ont eu le temps d’être servis, mais sous les yeux d’une centaine de toxicos, deux flics des stups de Marseille ont entraîné le gars dans les chiottes et l’ont racketté, lui prenant une grosse bonbonne de 50 à 100 grammes et toutes sa thune ! Toujours sous nos yeux, il se sont tirés avec le produit et le fric bien en vue dans leur mains en nous lançant, narquois, « ben c’est ceinture pour aujourd’hui les gars..! ».

A cette époque, dans les années 90, c’était monnaie courante. Combien de fois les condé m’ ont proposé des bonbonnes de 5g, 10g, voire plus pour se faire un « flag »… Même la municipale le faisait ! Tous ouvertement racistes, ils considéraient que les « rebeus » étaient l’origine de tous nos maux; ceux-ci étaient traités par les flics comme du bétail.

Un autre jour au même endroit, je tombe dans une « rafle », et dans le panier à salade je reconnais un mec (un Tunisien) qui n’ avais rien voir avec le business et qui se prenait des baffes et des coups de pied complètement injustifiés. J’ étais chargé, j’ avais 2 shoots, mais j’ ai quand même essayé de prendre la défense du gars en disant aux condés que ce n’ était pas un dealeur…: ils n’ en avait strictement rien à foutre !

Voila deux exemples entre dix mille autres…

16 avril 2015

Laisser un commentaire